Copropriétaire et résident

Je ne veux plus de publicités dans ma boîte aux lettres, comment faire ?

Si vous ne souhaitez plus recevoir de publicités dans votre boîte aux lettres, nous vous invitons à fixer un autocollant « stop pub » sur votre boîte.

Qui a accès à ma boîte aux lettres ?

En plus des opérateurs membres de l‘Association des opérateurs postaux autorisés (par l’Arcep) utilisateurs du code service VIGIK® mutualisé comme La Poste, seuls les distributeurs membres de l’Association autres distribution en boîtes aux lettres (Adbal) ont accès au code VIGIK® pour entrer dans votre immeuble ou votre résidence dans les plages horaires définies.

Chacun de ces distributeurs s’engage à respecter la charte des associations. Cette charte définit une série d’obligations dont :

  • le respect des étiquettes « stop pub »,
  • le respect de la propreté et de la sécurité de l’immeuble,
  • l’identification des agents détenteurs d’un badge VIGIK®.

Si ces bonnes pratiques ne sont pas respectées, les associations retirent les moyens d’accès au distributeur concerné.

Comment interdire les accès à l’ensemble des boîtes aux lettres
de l’immeuble ?

La décision de restreindre les accès à votre immeuble pour les distributeurs doit être votée en assemblée générale des copropriétaires ou des instances du bailleur. Cette décision doit ensuite être notifiée par lettre recommandée avec extrait du procès-verbal à l’Association VIGIK® (Association VIGIK chez Certex, 31 rue du Rocher, 75008 Paris) et à l’Adbal (Association Adbal, c/o Champar, ZI des Doucettes, 12 avenue des Morillons, 95145 Garges Les Gonesse).

Le saviez-vous

Veuillez toutefois noter que ce choix peut entraîner l'arrêt de toutes les distributions de courrier non adressé, dont les journaux municipaux. En revanche, vous continuerez à recevoir vos abonnements nominatifs à la presse (journaux, magazines…).

Dernière mise à jour : il y a 108 jour(s).
  • Cette réponse vous a-t-elle aidé ?
  • Oui   Non
Merci pour votre réponse et bonne navigation.
Merci de nous le faire savoir.


Pas de commentaires